nick  
password  
Olvido sus datos | REGISTRESE!



BUSCADOR

de de

La huitieme vie par Nino Haratischwil




Paris le 16 mars 2017.

Puissante saga romanesque qui traverse le XXe siècle, La Huitième Vie retrace l'histoire d'une famille géorgienne au destin extraordinaire.

Géorgie, 1917. Stasia, la fille d’un chocolatier de génie, rêve d’une carrière de danseuse étoile à Paris lorsque, à tout juste dix-sept ans, elle s’éprend de Simon Iachi, premier-lieutenant de la Garde blanche. La révolution qui éclate en octobre contraint les deux amoureux à précipiter leur mariage.

Allemagne, 2006. Niza, l’arrière-petite fille de Stasia, s’est installée à Berlin depuis plusieurs années pour fuir le poids d’un passé familial trop douloureux. Quand Brilka, sa nièce de douze ans, profite d’un voyage à l’Ouest pour fuguer, c’est à elle de la retrouver pour la ramener au pays. À la recherche de son identité, elle entreprend d’écrire, pour elle et pour sa nièce, l’histoire de la famille Iachi sur six générations.

De Londres à Berlin, de Vienne à Tbilissi, de Saint-Pétersbourg à Moscou, le destin romanesque et parfois tragique des membres de cette famille géorgienne s’enchevêtre étroitement à l’histoire du sombre XXe siècle.

L'écriture en contrepoint de Nino Haratischwili donne à cette riche saga familiale une puissance envoûtante qui entraîne le lecteur dès les premières pages. L'histoire tragique du XXe siècle s'enchevêtre aux récits intimes, les petites et les grandes trahisons se croisent, les massacres de la guerre et de la répression stalinienne font échos aux crimes passionnels.

L'histoire de cette famille géorgienne secouée par les tourments de l'histoire forme une vaste fresque qui, par son ampleur et son ambition, n'est pas sans rappeler Une saga moscovite de Vassili Axionov.

« Ce sont les époques qui gouvernent, non les rois. » Proverbe géorgien

Un roman magistral unanimement salué par la critique

Un roman de grande envergure, non seulement par son écriture et son volume mais aussi par la mise en scène de ses nombreux personnages, si crédibles et touchants. » Die Welt

« La Huitième Vie est une oeuvre clé qui explique beaucoup. Si vous tenez à comprendre la Russie ou simplement vos voisins, lisez ce livre. Prenez le temps, vous n'en regretterez pas une seule minute. » Die Zeit

« À partir d'innombrables fils, Nino Haratischwili a tissé un immense tapis de contes. Et ça marche : celui qui est prêt à se laisser embarquer par l'opulence de son langage vivra de grandes envolées littéraires. » Kultur-radio RBB

Un roman sur l'amour, la vie et l'avidité d'une famille géorgienne de 1900 à aujourd'hui. Ce grand roman est si captivant qu'on n'arrive pas à le reposer. » Cosmopolitan

« La Huitième Vie est une oeuvre impressionnante par son imagination,

sa véracité et la richesse de son langage. » BerlinerZeitung



« Avec  La Huitième Vie , Nino Haratischwili, écrivaine remarquée en Allemagne, signe une histoire vivante et fine de son pays d’origine.

[...] Qui aime les sagas au long cours entrera sans peine dans cette histoire. Très vivante et piquetée de réflexions - empruntées à Akhmatova, Trotski, Steinbeck, Deep Purple... - éclairant chacune un grand moment du siècle. [...] On trouve de l'histoire, de la transgénéalogie et une grande finesse de psychologie chez Haratischwili. On y trouve aussi une manière poétique de décrire une vie qui découle d'une vie qui découle d'une vie. Une approche émouvante et dérisoire en même temps, montrant comment chacun « traverse les autres » pour être soi. Il y a du théâtre, du cinéma, dans cette prose très filmique. » Florence Noiville, Le Monde

« Une grande découverte de la rentrée. [...] La force du livre réside dans l'enchevêtrement de deux mondes : la sphère intime, familiale et le chaos politique de la Géorgie d'avant, pendant et d'après-guerre. [...] Il y a une filiation évidente avec le grand roman russe, où se confrontent les histoires politique et familiale. Bref, Haratischwili est une jeune classique. » Transfuge

« Un roman très fort. » Oriane Jeancourt-Galignani, "Paso Doble", France Culture

« Nino Haratischwili a du souffle. Entre Russie et Géorgie, pays de naissance de la dramaturge Nino Haratischwili, passions et tragédies s'enchaînent, du bolchevisme à la chute du mur de Berlin. » Christine Sallès, Psychologies Magazine

« On dirait une nouvelle de Tchékhov. Même insouciance, même gravité.[...] Douée pour les dialogues, cette dramaturge restitue à ravir l'atmosphère de l'ancienne Russie au moment de la révolution d'Octobre. » Version Femina

« Le sang et les larmes coulent, les espoirs s’envolent, les liens se délitent… Un livre fort, puissant, qui ne vous laisse aucun répit et dont on tourne avec avidité les 900 pages. » Serengo

« Célébré par la critique allemande, le roman La Huitième vie, de Nino Haratischwili, sort en France. L’ouvrage raconte la destinée de la famille géorgienne lachi et de ses six générations de femmes. » Direct Matin

« Une histoire passionnante, superbe fresque familiale et historique. Au cœur même des grands événements. » Rose, Fnac de Rouen

« Pour les amoureux de Tolstoi et d'Henri Troyat. Pour ceux qui aiment les plongées en apnée dans un univers romanesque fabuleux et foisonnant. Pour les amateurs de sagas et de romans historiques. Pour ceux qui aiment être tenus en haleine sur un fil narratif de haute volée !!! Ce livre s'offre à vous ! » Librairie Delamain (Paris)

« Il faut avoir un peu de temps devant soi pour se plonger dans La Huitième vie mais ont est très vite passionné par cette grande saga familiale, qui n'a rien à envier aux grands classiques russes ! » Anthony, Librairie Gibert Jeune (Paris)

« Un roman passionnant, une très belle écriture et un beau voyage dans l'histoire de cette partie du monde. Je savoure ! » Librairie Pages d'écriture (Saint Yriex)

« La Huitième Vie a éclipsé tous les autres romans que j'ai lus pour cette rentrée. L'histoire de ces personnages est très attachante et en plus, on apprend énormément sur la Géorgie et l'Union soviétique. Je suis épatée par toute la documentation qui sous-tend le récit. » Christine, Librairie Millefeuille (Clamecy)



Un magnifique roman, fresque historique et saga familiale qui nous font voyager. A lire absolument !



Née en 1983 à Tbilissi en Géorgie, Nino Haratischwili s’est installée en Allemagne en 2003 où elle s’est d’abord fait connaître comme auteur dramatique et metteur en scène. Son troisième roman, La Huitième Vie (pour Brilka), pour lequel elle a reçu le prix Anna Seghers et le Literaturpreis des Kulturkreises der deutschen Wirtschaft, a été unanimement salué par la critique. Elle vit actuellement à Hambourg.

La huitième vie (pour Brilka). Nino Haratischwil. Traduit de l’allemand par Barbara Fontaine et Monique Rival. Edition : Anne Bouclier.Coordination éditoriale : Ninon Guilbot. Mise en page : Daniel Collet (In Folio). Graphisme : ADGP. Illustration de couverture © Gerhard Richter 2016. Nombre de pages : 960. Format et type de reliure : 140 x 220, broché. Prix TTC : 26,50 € . Prix de l'ebook : 18,99 €. Édition originale : Das achte Leben (Für Brilka) © 2014 by Frankfurter Verlagsanstalt,Frankfurter am Main. © Piranha 2017, pour la traduction française. ISBN : 978-2-37119-054-2

Publié par Félix José Hernández.



Bookmark and Share


comentarios Comentarios (0)
 
Aviso: Los comentarios van a ser aprobados por el administrador del sitio antes de ser publicados.
 
Nombre
Control (resultado de 8+5)
angellloradiabloanteojossonrisabesomononialegrebiensorprendidoguiñocorazónlunasollamparafotofilmadora

Martes 28 de marzo de 2017

Radio Miami en Vivo!







RadioMiami.us Internacional. Radio para la difusión de ideas © 2017